Nouvelle tendance culinaire : de l'huile de moteur dans nos assiettes!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouvelle tendance culinaire : de l'huile de moteur dans nos assiettes!

Message  melaanii le Lun 7 Juil 2008 - 1:48

Achetées en Ukraine, 40000 tonnes d'huile de tournesol coupée au lubrifiant pour moteur ont été distribuées en Europe. Et les produits concernés n'ont pas du tous disparu des rayons français.

Depuis le 5 mai, de mayonnaise, des plats cuisinés, de la vinaigrette industrielle, des conserves à l'huile, etc… préparées avec de l'huile de moteur sont en vente dans les grandes surfaces. Et ce avec la bénédiction des pouvoirs publics et de la Commission européenne. Bien sur, le consommateur n'a pas été informé…

Officiellement, tout commence le 21 avril dernier, quand le groupe Saipol, numéro un français de la transformation des oléagineux et accessoirement propriétaire de Lesieur, prévient la Répression des Fraudes que son usine de Sète, où est raffinée de l'huile de tournesol brute, il y a un sérieux pépin. Une grosse rasade d'huile achetée en Ukraine est farcie à l'"huile de moteur", huile minérale dérivée d'hydrocarbure. Et pas qu'un peu : d'après nos informations, sur 2800 tonnes d'huile apparemment irréprochable, livrées en France, 19 tonnes auraient mieux fait d'aller graisser des rouages et des pistons que des gosiers. Deux jours plus tard, la France informe officiellement ses voisins européens : cette cargaison fait partie d'un énorme lot de 40000 tonnes, qui a atterri non seulement en France, mais aussi aux Pays-Bas, en Italie et en Espagne. Et c'est tout le lot qui a été trafiqué ! De quoi, pour les escrocs, se faire du beurre : sachant que la tonne d'huile de tournesol brute est vendue 1800 euros et que d'après les confidences d'un fonctionnaire de la Commission européenne, ce sont en tout pas moins de 280 tonnes d'huile de moteur qui ont été introduites en douce dans les containers, les margoulins d'Ukraine ont empoché un bénéfice de 504000 dollars (moins ce qu'ils ont déboursé pour l'huile bidon, certes, mais celle ci coûte des clopinettes).

A partir du 26 avril, la Commission européenne et la répression des fraudes rendent publique l'alerte. Officiellement, l'huile de tournesol frelatée mise en bouteilles et les plats préparés à partir de cette mixture ont tous été retirés des rayons et "n'ont pas atteint le consommateur". Fort bien, mais, au fait combien de lots ont été retirés en tout ? Questionnée par "Le Canard", la DGGCRF, autrement dit, la Répression des fraudes, explique que "compte tenu du nombre d'entreprises concernées, il est impossible d'en connaître le nombre exact". Chez Carrefour Promodès, enseigne qui possède la moité des grandes surfaces alimentaires en France, on admet du bout des lèvres avoir retiré pas moins de… 200 produits concernés !

Bref, tout baigne. Sauf qu'il reste un léger problème : Saipol, la maison mère de Lesieur (laquelle marque a fait répondre au Canard par son agence de com' qu'elle n'était "en rien concernée"), a reçu sa cargaison d'huile frelatée fin février. Et n'y a vu que du feu. Jusqu'à ce qu'un mois plus tard un industriel du nord de l'Europe, destinataire du même lot, l'informe après analyse que quelque chose clochait dans l'huile de tournesol ukrainienne . Et ce n'est qu'un mois plus tard que Lesieur a enfin sonné l'alerte auprès de la Répression de fraudes. La question qui se pose est cruciale : combien de produits assaisonnés à l'huile frelatée ont été conditionnés et commercialisés entre-temps ? Saipol reconnait avoir raffiné l'huile en question pour la vendre ensuite à "une trentaine de clients de l'industrie agroalimentaire" Parmi lesquels on trouve Saupiquet, Unilever (propriétaire de Knorr, Magnum, Fruit d'Or, Miko, Planta Fin, Amora…) mais également Carrefour Promodès et Auchan. Ainsi, on peut trouver cette huile de moteur dans des batonnets de Surimi, du cèleri rémoulade, de la soupe de poisson en conserve, du poisson pané, des paupiettes de veau, du thon et des sardines à l'huile, mais aussi dans la pâte à tartiner chocolatée, le blé pour petit déj', les gauffrettes à la confiture, les barres céréalières et sucrées pour les enfants, les cookies et bien sur la mayonnaise, le tarama, la sauce béarnaise et enfin de la sauce vinaigrette">1 , dont il refuse de citer les noms. Mystère et salade verte. […]

Mais il y a plus sérieux : contrairement à ce qu'ont d'abord assuré la Commission européenne et les pouvoirs publiques français, tous les produits additionnés d'huile contaminés n'ont pas été retirés des rayons. En effet, le 2 mai, la Commission européenne s'est fendue en catimini d'une recommandation autorisant la vente de tous les aliments contenant moins de 10% d'huile de tournesol frelatée. […]

Comme l'admet la DGCCRF dans une note adressée au Canard, le 7 mai, "en l'absence de toxicité aiguë", tant pis pour les mayonnaises et autres petits plats déjà vendus. "Aucun rappel" n'a été effectué .[…]

[Le Canard enchainé, 14 mai 2008]
avatar
melaanii
apprenti(e)

Féminin Nombre de messages : 12
Age : 30
Date d'inscription : 08/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://Seletpoivre.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle tendance culinaire : de l'huile de moteur dans nos assiettes!

Message  aïtout le Lun 7 Juil 2008 - 9:15

c'est pas grave tout ça, voyons, leur seul souci c'est que quelqu'un s'en est aperçu, empéchant les ukrainiens, lesieur et consort de faire des profits, mais ne vous inquiètez pas le coupable (au moins l'ouvrier lambda qui a ouvert le robinet) sera sévèrement sanctionné par les grand groupes alimentaires.

raison invoquée? depuis que vous mettez de l'huile de friture dans vos moteurs, pourquoi pas de l'huile de vidange dans vos salades?

ceci n'est qu'un raté dans la grande manipulation alimentaire mondiale

_________________
un concerné n'est pas obligatoirement un imbécile encerclé.
avatar
aïtout
second de cuisine

Nombre de messages : 922
Age : 93
Localisation : derrière la branche de romarin
Date d'inscription : 29/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle tendance culinaire : de l'huile de moteur dans nos assiettes!

Message  Tartopoir le Lun 7 Juil 2008 - 10:18

pale
Ouf. je n'achète aucun des produits nommés.

9a ressemble à une blague, la salade à l'huile de vidange... hélàs la réalité dépasse la fiction. Gloups.

Raison de plus pour ne jamais manger de trucs industriels.

Même les sardines à l'huile, j'achète celles de petits producteurs. Pour le reste, plats touts faits industriels, salades en conserve, mayonnaises en bocal, croquettes à petit déjeuner, surimi ou tarama tout fait , je savais depuis longtemps que ce n'était pas comestible.

Malheureusement plein de gens n'ont pas le choix, de s'alimenter chez unilever.

Pas le choix ? enfin... si quand même, c'est une question d'information et de formation: plus les gens sauront faire la cuisine, et moins ils achèteront de trucs industriels.
On devrait donner des cours de cuisine depuis la maternelle.

Qu'on ne me parle pas ici de pouvoir d'achat; quand je regarde le prix au kilo des pâtés en boite, et le prix au litre des mayonnaise, je suis effarée: Avec un seul jaune d'œuf on peut en faire des litres.
avatar
Tartopoir
chef de cuisine éxécutif

Féminin Nombre de messages : 1849
Age : 61
Localisation : Du côté des (deux) chèvres
Date d'inscription : 26/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://dumieletdusel.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle tendance culinaire : de l'huile de moteur dans nos assiettes!

Message  annie le Lun 7 Juil 2008 - 12:15

Ben pourquoi parlerait-on du pouvoir d'achat ? C'est vrai quoi : tout va très bien. La preuve, y a même un site pour nous en persuader. Et pour plus de 4,5 millions de pub pour nous inciter à aller visiter ce site, afin de constater combien notre président se bat pour notre pouvoir d'achat. On n'en parlera donc pas.
On ne parlera pas du simple luxe de faire la cuisine.
D'aimer la faire. D'avoir envie de la faire. De savoir la faire. Non, parce que ça ne peut pas être lié. J'entends ceux qui font les courses dans les grandes surfaces puisque j'en suis, et même chez les hard-discounters puisque j'en suis. Je sais leurs préoccupations et si, ma note n'est pas la même quand je sors le caddy plein de chez Leader Price où il n'y a que de la bouffe et de chez les autres. Ne parlons même pas de ma note quand je m'égare sur le marché du centre ville ou celui, couvert, un peu plus loin, plein de produits super sains (oeufs de poule type 3 mais vendus à l'unité dans un panier en osier, c'est plus joli et plus cher).

_________________

Pour ne pas se perdre sur le forum, le kit de survie - cliquez sur le couteau suisse :
avatar
annie
chef de cuisine éxécutif

Féminin Nombre de messages : 1289
Age : 52
Localisation : au sud de mon clavier
Date d'inscription : 24/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://lenverrelenverre.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle tendance culinaire : de l'huile de moteur dans nos assiettes!

Message  Tartopoir le Lun 7 Juil 2008 - 21:17

Je suppose que toi, tu sais choisir tes produits. Ça devient casse pied, d'ailleurs: on passe des heures à lire les étiquettes écrites en caractères minuscules, couleur jaune clair sur fond jaune moyen.
Ce que je voulais dire, c'est que, avec 1 litre d'huile et 1 jaune d'oeuf, le tout coûtant moins cher qu'un tube de mayo industrielle, on peut faire 1 kilo de mayonnaise. Et une belle tranche de pain plus beurre plus confiture coûte moins cher qu'un bol de croquettes à petit déj.
Une boite de bolo industrielle qui ne contient que de l'amidon et du concentré de tomates, avec une cuillère à soupe de viande, coûte très très cher, comparativement à une petite bolo maison faite avec un oignon, un steak haché et une boite de tomates entières pelées.
On n'est pas toujours obligé d'acheter ces trucs raffinés. Mais les produits "bruts" nécessitent un minimum de savoir faire pour les utiliser. C'est pourquoi je pense que de savoir faire la cuisine, c'est important.
avatar
Tartopoir
chef de cuisine éxécutif

Féminin Nombre de messages : 1849
Age : 61
Localisation : Du côté des (deux) chèvres
Date d'inscription : 26/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://dumieletdusel.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle tendance culinaire : de l'huile de moteur dans nos assiettes!

Message  annie le Lun 7 Juil 2008 - 21:22

Bien sûr que c'est important, ma ciboulette, on est bien dac. Mais il y a un tas de cours de cuisine très prout prout pour des dames très comme il faut mais pas grand chose là où il y aurait le plus besoin. Et honnêtement, non, je ne lis pas toujours les étiquettes, voire, en ce moment de découragement intense, plus du tout. Je mange n'importe quoi. Pour ça que je comprends ceux qui sont découragés, la cuisine c'est aussi un état d'esprit. Quand on en est à "à quoi bon ?"... bah. J'en fais encore, mais au jour le jour, je vais au plus simple. J'ai honte. Mais voilà, y a des périodes comme ça. Et puis on peut aimer les céréales en boîtes, le ketchup en tube. On peut aimer les cochonneries, véritablement aimer. Je sais, c'est pas joli de le dire. Bon bon bon.... Pis tu sais, un kilo de mayo maison, faut le manger dans les 12 heures, hein. Wink

_________________

Pour ne pas se perdre sur le forum, le kit de survie - cliquez sur le couteau suisse :
avatar
annie
chef de cuisine éxécutif

Féminin Nombre de messages : 1289
Age : 52
Localisation : au sud de mon clavier
Date d'inscription : 24/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://lenverrelenverre.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle tendance culinaire : de l'huile de moteur dans nos assiettes!

Message  Tartopoir le Lun 7 Juil 2008 - 21:37

Wink je crois que je n'en ai jamais fait un kilo d'un seul coup !

Ah ouais, le ketchup et les céréales ? ah moi, ça je peux pas. Je dois être snob dans mon genre.
Ouais, les cours de cuisine prout prout, je suis d'accord.
je pensais à des cours de cuisine pour les écoliers. Ça serait aussi important que certains trucs qu'on leur enseigne... Mais d'un autre côté: c'est pas aux écoles de faire ça, c'est aux familles.
Mais là, il y a eu un trou béant dans la chaine de la transmission. Béant.
tout est lié en fait.
avatar
Tartopoir
chef de cuisine éxécutif

Féminin Nombre de messages : 1849
Age : 61
Localisation : Du côté des (deux) chèvres
Date d'inscription : 26/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://dumieletdusel.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle tendance culinaire : de l'huile de moteur dans nos assiettes!

Message  aïtout le Mar 8 Juil 2008 - 0:54

normal ce trou dans les familles, les femmes travaillent autant que les hommes à l'extérieur, donc quand elles sont à la maison, ben c'est plus rapide d'ouvrir un truc tout prèt de robuchon ou bocuse, ça fait gastronomique.......ne leur jetons pas la pierre

et puis les cours de cuisine c'est bien beau mais ça valorise qui?? le cuisinier qui donne ces cours, parce que refaire la recette à la maison 8 "élèves" sur 10 en sont capables, on profite de la passion des gens pour leur faire croire qu'après ce cours ils peuvent ouvrir un restaurant et qu'il sauront tout des méandres de la cuisine.

_________________
un concerné n'est pas obligatoirement un imbécile encerclé.
avatar
aïtout
second de cuisine

Nombre de messages : 922
Age : 93
Localisation : derrière la branche de romarin
Date d'inscription : 29/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle nouvelle tendance

Message  francis zibou le Mar 8 Juil 2008 - 1:00

trouvé ça dans le figaro du jour:
Scandale de fromage avarié en Europe

Alors qu'une perquisition a été menée samedi en Allemagne, une quarantaine d'entreprises sont suspectées.
Faut-il à nouveau se méfier de certains fromages ? Après le scandale de la mozzarella à la dioxine en mars dernier, une autre affaire éclabousse l'Europe. Au lieu de se débarrasser de leur fromage avarié ou périmé, une quarantaine de grandes entreprises italiennes, britanniques, allemandes et autrichiennes auraient réintroduit cette marchandise dans les circuits de la consommation en faisant appel à quatre autres sociétés. Basées en Italie mais aussi en Allemagne et détenues par un même homme d'affaires sicilien, ces dernières se chargeaient de recycler ces produits impropres à la consommation. Un circuit par lequel auraient transité onze mille tonnes de fromage avarié au cours de ces deux dernières années.

Trois personnes arrêtées
Le quotidien italien La Repubblica, qui révèle l'affaire, raconte que ces fromages contenant des vers ou couverts d'excréments de rongeurs, étaient mélangés à des produits fromagers «frais». Cette base était ensuite utilisée dans la fabrication de mozzarella, gorgonzola et autres fromages fondus vendus dans toute l'Europe.
Ce commerce illicite a été fructueux : le travail de recyclage aurait permis d'obtenir un chiffre d'affaires de 10 millions d'euros.
Le journal italien qui a eu accès au rapport d'enquête de la police financière de Crémone indique que trois personnes ont été arrêtées. Tandis qu'une dizaine d'autres pourraient être inquiétées, une perquisition a eu lieu samedi dans une fromagerie du sud de l'Allemagne.
Ces pratiques ne sont pas sans conséquences sur la santé, selon le juge italien qui dirige l'enquête. «L'altération et la contrefaçon de substances alimentaires laitières et fromagères les ont rendues dangereuses pour la santé publique», écrit ainsi Francesco Messina. En France, le ministère de l'Agriculture indique que cette affaire, révélée aujourd'hui, est néanmoins ancienne. «S'il y avait eu le moindre risque aujourd'hui pour le consommateur, la Commission européenne aurait émis une alerte aux vingt-sept États membres. Ce qu'elle n'a pas fait», ajoute-t-on.
J'adore la réaction du ministre de l'agriculture français Shocked Shocked

_________________
Il n'existe que deux choses infinies, l'univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue. Albert Einstein

Pour ne pas se perdre sur le forum, le kit de survie - cliquez sur l'image :
avatar
francis zibou
second de cuisine

Masculin Nombre de messages : 596
Age : 63
Localisation : Ouarzazate
Date d'inscription : 26/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle tendance culinaire : de l'huile de moteur dans nos assiettes!

Message  aïtout le Mar 8 Juil 2008 - 1:31

moi aussi j'adore ce genre de réponse, c'est d'une tristesse, vive les aoc, igp , cocco néro et compagnie, le classement des produits pour valoriser ceux qui travaillent honnêtement;

décidément le fric, ça plait beaucoup

_________________
un concerné n'est pas obligatoirement un imbécile encerclé.
avatar
aïtout
second de cuisine

Nombre de messages : 922
Age : 93
Localisation : derrière la branche de romarin
Date d'inscription : 29/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle tendance culinaire : de l'huile de moteur dans nos assiettes!

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum